top of page

La connexion est l'essence même de la sécurité


connexion

Voici la traduction d'un court article qui résume très bien un aspect essentiel de notre cher "sentiment de sécurité" :



"La connexion est l'essence même de la sécurité" Dr Gabor Maté


J'étais récemment à Toronto deux jours d'ateliers « Compassionate Inquiry » avec le Dr Maté.


Nous étions 450 dans un grand cinéma, mais Gabor Maté entretenait facilement un espace de sécurité et de connexion. Il était présent, engagé et authentique. Il ne se cachait pas ou ne se faisait pas honte et cela ouvrait un espace qui permettait aux autres d'être vulnérables, de pouvoir partager. C'était une invitation constante et sans pression.

Il souhaite que nous puissions vraiment comprendre quelques concepts simples sur le traumatisme.

- La sécurité, c'est quand nous sentons une connexion ET qu'il n'y a pas de danger -

Nous avons besoin de ces deux éléments pour nous sentir en sécurité. Notre esprit se forme à travers nos expériences. Lorsque nous nous sentons connectés et en sécurité, notre cerveau se développe dans cette direction. Mais sans connexion, nous ne sommes pas protégés et nous ressentons naturellement cela comme une menace.


Les adaptations sont des réponses normales à des situations anormales et nous aident à survivre à ces moments stressants et dangereux. Se déconnecter ou se retirer d'une situation, par la dissociation, n'est pas un mal si cela constitue notre seule option réaliste. C'est, à ce moment là, une adaptation de circonstance.


Les adaptations visent à maintenir la relation avec les personnes qui prennent soin de nous. Ces adaptations finissent par être câblées, intégrées à notre système.

Nous associons ce phénomène d'adaptation à notre survie afin qu'il se poursuive jusqu'à et au cours de l'âge adulte.

Ces interactions réciproques et synchrones sont attendues et recherchées par notre système nerveux. Nous sommes "câblés" pour ça.


Le traumatisme déclenche un réagencement des connexions au sein du système nerveux en induisant nos neurorécepteurs en erreur ; le danger est alors confondu avec la sécurité et vice-versa. Nous nous retrouvons donc en état récurrent d'hypervigilance, inondés d'hormones de stress.


Il revenait sans cesse à ces déclarations simples. Le traumatisme est ce qui se passe à l'intérieur de nous en réponse à un événement traumatique. Cela nous amène à nous déconnecter de nous-mêmes et du moment présent. La déconnexion de soi signifie que nous perdons le sens de notre propre valeur. C'est notre manque de connexion qui nous rend vulnérables.


Les «Living Inquiries » se révèlent être très efficaces pour déconstruire les associations et les croyances que nous avons formées en réponse à des événements traumatisants dans nos vies.


(Les termes « Compassionate Inquiry » et « Living Inquiry » sont la dénomination de l'approche psycho-thérapeutique créée par Gabor Maté – NDT)



Gabor Maté a travaillé pendant plus de vingt ans comme médecin de famille, psychothérapeute et spécialiste des soins palliatifs et pendant plus de douze ans comme médecin dans une clinique pour sans-abri dans le quartier Eastside de Vancouver ; il est actuellement professeur adjoint à la faculté de criminologie de l'Université Simon Fraser, en Colombie-Britannique.

Il est également conférencier et l'auteur de quatre livres dans lesquels de nombreux sujets sont abordés comme le stress, les troubles de l'attention, la psychologie du développement et l'addiction. Il écrit régulièrement des chroniques dans le Vancouver Sun et le Globe and Mail.

230 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page